Message d'état

Locating you...

Prev'accident

Paré pour les intempéries de la vie !

Chaque année, 11 millions de personnes en France sont touchées par des accidents de la vie quotidienne : chute, noyades, intoxications... un accident invalidant est souvent synonyme de perte de revenus. Pour vous en préserver, en complément de votre contrat santé, ADEP vous propose une garantie accessible à tous : Prev'accident.

 

Pour qui ? Vous exercez une activité professionnelle, salarié ou non, vous vivez dans les DOM ou en métropôle et avez entre 18 et 64 ans, faites-le choix de la prévoyance avec ADEP Prev'accident.
Vous êtes adhérent ADEP Santé ? ADEP Prev'Accident peut-être contracté en complément de votre complémentaire santé.

 

Prev'accident vous permettra de faire face à la situation en prenant en charge les dépenses auxquelles on ne pense pas forcément en cas d'accident invalidant, handicapant ou même de décès. Un produit aux multiples avantages :

 

  • Une couverture à partir de 5,82 € par mois
  • Versement d’un capital en fonction de l’handicap reconnu suite à un accident
  • 6 niveaux pour adapter votre couverture à vos besoins et budget
  • Une protection en cas d’accident
  • Doublement du capital versé en cas de décès d’accident de la circulation
  • Triplement du capital si le décès est survenu suite à un accident d’avion

À DÉCOUVRIR

Besoin d'une protection santé efficace et à petit prix ?

Pensez à notre gamme PRIMO Santé

Vos Avantages Adhérents

ILS ONT TÉMOIGNÉ

"Je suis informaticien de métier, mais depuis que nous avons acheté notre maison, ma femme et moi, je suis aussi bricoleur le dimanche. L'an dernier, un faux mouvement et je suis tombée de l'échelle. Résultat ? une fracture ouverte au bras droit et un traumatisme cranien engendrant une hospitalisation et un arrêt de travail de plus de 6 mois. Grâce à mon contrat Prev'accident j'ai pu bénéficier d'une prise en charge immédiate et d'une indémnité journalière. Mon accident n'a pas imputé le budget de la famille. Si ça avait vraiment tourné mal, ma famille aurait même eu le droit à un capital décès." Kevin